Qu'est-ce qu'être internaute ?

14
04
10

La question peut paraître sans intérêt au premier abord. Pourtant, il me semble que derrière un terme se cache une idée qu'il convient d'explorer pour en prendre toute la mesure.

Le grand dictionnaire terminologique (que j'apprécie particulièrement par ailleurs) nous donne ici une définition très fade : "Personne qui utilise le réseau internet". Un internaute serait donc un utilisateur ? Si c'est le cas, pourquoi à l'origine ne l'a-t-on pas affublé d'un terme impliquant plus cette notion de consommation ? Tel un conducteur, un spectateur, un auditeur, etc. Il y a dans le terme internaute une autre dimension, celle de l'exploration. Wikipedia ne s'y trompe pas : si dans sa première définition on en reste au même stade ("Un internaute est un utilisateur du réseau Interne"), la suite nous apporte une précision d'ordre sociologique : "La notion d’internaute a une certaine connotation dynamique par rapport à l'utilisation de médias plus passifs, par exemple, le téléspectateur."

Très tôt, il n'a certainement échappé à personne qu'Internet avait un potentiel sur l'utilisateur que les autres médias, à l'image de la télé, n'avaient pas. Ce potentiel était celui de transformer le simple utilisateur curieux en acteur. D'où cette idée de changer le registre d'appellation, en utilisant une contraction des termes Internet et astronaute.

L'astronaute a plusieurs dimensions.

On peut le voir tout d'abord comme un visiteur. L'analogie avec l'internaute ferait de ce dernier un consommateur, un simple utilisateur du réseau.

On peut le voir également comme un découvreur. A ce stade, on pourrait considérer l'internaute comme une personne prenant conscience des multiples possibilités ouvertes par le réseau. Ces possibilités ne s'arrêtent pas à la simple utilisation ; l'utilisateur peut ainsi prendre notamment conscience de "l'usage".

On peut voir l'astronaute comme un "témoin pédagogue". Il est un passeur qui découvre, témoigne et contribue ainsi, par sa simple action de navigation et de feedback, à éduquer ces concitoyens. L'internaute témoin pédagogue (même malgré lui) peut de la même façon se contenter d'ouvrir le chemin, faire les choses ; si son action se fait dans l'esprit d'internet (formats ouverts notamment), ses traces sur la toile, ses feedbacks et les liens qu'il tisse suffisent à accompagner les internautes "découvreurs".

On peut finalement voir l'astronaute comme un pionnier. L'internaute pionnier sera inventeur, concepteur. Il fera plus que montrer la voie, il en créera une.

Etre internaute, c'est prendre conscience de ces états possibles et aller le plus loin possible dans cette "hiérarchie". Je mets ce terme entre guillemets, car si dans mon verbe on pourrait y voir une échelle de valeurs, il n'y en a pas en réalité. Internet fonctionne sur une horizontalité qui donne à chaque internaute une place et une importance unique. Au travers de la neutralité du réseau, cette horizontalité est possible et ne nous transforme pas tous en des spectateurs passifs.

On est tous, au début de nos aventures sur la toile, un visiteur. Le souhait de tous ceux qui ont passé cette étape est qu'un maximum d'internautes deviennent des découvreurs. Les deux autres catégories ne sont pas données à tout le monde, non pas en terme de compétences, mais en terme d'opportunités, de choix de vie, etc.