21 novembre, journée des moutons

21
11
12

Aujourd'hui, 21 novembre 2012, c'est la journée mondiale de la télévision ! Je viens de découvrir que c'est le cas depuis 1996, date où l'Assemblée Générale des Nations Unies, n'ayant rien d'autre à faire ou à penser, l'a proclamée. Bon, tout cela est enrobé par l'UNESCO et ses missions, la date viserait à encourager les échanges internationaux de programmes télés dont les thématiques lui sont proches : la paix, la sécurité, le développement social, patati patata...

Je ne sais que penser de cela. Plusieurs remarques me viennent :

  1. un calcul rapide : 365 jours par an, la télé serait donc, puisqu'il faut la commémorer, l'une des 365 choses les plus importantes au monde ? Troublant. 
  2. Cet objet de pouvoir qu'on a devant les yeux à longueur de journée, qui est devenu le coeur des discussions de toute une frange de la population, qui a phagocyté; le métier de journalisme et contaminé la politique pour la réduire en une bouillie de la vie politique médiatisable, cet objet a-t-il vraiment besoin d'une journé particulière ?
  3. Cet objet du capitalisme, qui a fait passer la publicité du statut de moyen à celui de fin, puisqu'aujourd'hui tout programme est avant toute chose produit et jugé sur sa capacité à mobiliser l'attention dans l'attente de la publicité, cet objet peut-il vraiment être célébré ?
  4. La télévision que l'on connaît aujourd'hui permet-elle réellement d'encourager "les échanges mondiaux de programmes télés se concentrant sur la paix, la sécurité, le développement social et économique et l'amélioration de l'échange culturel" ? Je ne crois pas, non...