Comme ça, juste pour les tuer

19
11
15

"Comme ça, juste pour les tuer !" C'est l'explication pour le moins insuffisante des attentats qu'a donné le Mag Junior d'Arte dimanche 15 novembre aux jeunes téléspectateurs, en précisant en toute fin de "reportage" que c'est à cause de nos valeurs Républicaines "liberté égalité et fraternité" que les terroristes nous attaquent.

Nous sommes là dans une juste reproduction du discours ambiant des médias : nos valeurs sont attaquées, nous sommes le bien et eux le mal, mais pas d'amalgame. C'est un peu juste jeune homme ! On aurait pu dire bien des choses en somme... mais ce serait alors oublier que le somme intellectuel est de rigueur en ces heures bien sombres et, tirant partie de l'expérience des attentats de Charlie Hebdo, la Ministre de l'Education Nationale a bien fait attention cette fois-ci à préparer la façon dont il allait falloir parler aux enfants. La presse a d'ailleurs bien accompagné la devise tristement célèbre "certains questionnements nous sont insupportables". Sur la page dédiés aux professeurs, l'Education Nationale précise la façon dont elle entend parler aux enfants dans les écoles.

Un point commun transpire des publications conseillées aux enseignants : les terroristes s'attaqueraient à notre mode de vie, trouveraient que nos "activités" ne sont "pas bien". Des explications légères sur un ton léger. Ne posez pas de question, on vous a dit ! Sinon c'est insupportable !

Il est tout de même à chaque fois troublant qu'un Etat dit Républicain vantant autant ses valeurs de liberté, de démocratie, de liberté de la presse, soit aussi peu enclin à accepter les critiques de ses propres actions. Pas un mot de géopolitique, pas un mot d'histoire, pas une remise en question. Il y a pourtant énormément à dire sur les responsabilités des occidentaux (du financement des djihadistes depuis des décennies, ces monstres que nous avons créés, aux bombardements tuant jusqu'aux populations civiles). Mais je m'emporte et sens bien que je ne suis pas Charlie pour le coup... et je commence à être insupportable aux yeux de ceux qui partagent la responsabilité de ce carnage.

Un petit mot tout de même, et ensuite j'arrête d'être insupportable. J'aimerais que les adultes français, dont font partie (à ce que j'ai cru comprendre) les enseignants et même les politiques, aient plus de courage et puissent affronter leurs actes. Il serait bon, après coup, de se questionner sur les causes et de parler aux enfants de géo-politique. C'est vrai que je pars de loin puisque ça fait maintenant trop longtemps que l'adulte français se contente de l'absence totale d'information complexe, et donc de géopolitique, dans les JT. C'est pourtant nécessaire, c'est même vital si nous voulons un jour retrouver un peu de réelle démocratie. Car dans l'intervalle se glissent des phrases toutes faites, des lyrismes dégoûtants, et la fameuse stratégie du choc qui permet aux gouvernements (même socialistes... surtout socialistes) de gommer peu à peu nos libertés. L'après Charlie nous avait lamentablement donné plus de surveillance et de censure sur internet dans la loi, aujourd'hui ce sont nos libertés au travers de la Constitution qui sont menacées. Et c'est acté, ce sera un décret, il n'y aura pas de référendum.  Valls l'a dit : "La sécurité est la première des libertés, c'est pourquoi d'autres libertés pourront être limitées".

Au moins, c'est clair.

Et pour ne pas rester sans matière, un bon article de géo-politique : http://www.les-crises.fr/letat-islamique-cancer-du-capitalisme-moderne-par-nafeez-ahmed/